Distinction / prix


Doctorat Honoris Causa 2013 : Gregory Margulis

Sous la présidence de Françoise MOULIN CIVIL, Rectrice de l’Académie de Lyon, Chancelière des Universités, François-Nöel GILLY, Président de l’Université Claude Bernard Lyon 1, remettra les insignes de Docteur Honoris Causa de l’Université Claude Bernard Lyon 1 à M. Gregory MARGULIS.

Doctorat Honoris Causa 2013 : Gregory Margulis

Gregory Margulis figure parmi les plus illustres mathématiciens contemporains. On lui doit des contributions majeures dans les domaines mathématiques suivants : la théorie des groupes (groupes de Lie, algébriques et arithmétiques), la théorie des nombres (formes quadratiques, approximation diophantienne), les mathématiques discrètes (familles de graphes remarquables), les systèmes dynamiques (théorie ergodique).
Toutes ces disciplines sont représentées à l’Institut Camille Jordan (ICJ, pour la suite). Plus précisément, les travaux de Margulis ont eu une influence directe sur l’activité de plusieurs mathématiciens lyonnais, et ce dans des thèmes touchant plusieurs équipes de l’ICJ. Notons enfin que les motivations pour ses travaux en mathématiques discrètes ont souvent relevé de l’informatique théorique.

La carrière de Gregory Margulis se divise en deux parties puisqu’il a travaillé dans le système soviétique jusqu’au début des années 90, après quoi il s’est installé aux États-Unis ; il est professeur à l’Université de Yale depuis 1991. Un des points qui distinguent Gregory Margulis est le fait qu’il est l’un des sept mathématiciens récompensés à la fois par la Médaille Fields (l’équivalent du prix Nobel en mathématiques – attribuée avant l’âge de 40 ans) et le Prix Wolf (un prix équivalent – attribué aux carrières avancées). La liste de ses distinctions est en réalité bien plus impressionnante et témoigne d’une activité constante, continûment au plus haut niveau international.

Gregory Margulis est l’un des plus éminents représentants de la grande école russe de mathématiques, disséminée aujourd’hui à travers le monde. Il a tout d’abord été un étudiant précoce. La préparation des compétitions mathématiques peut parfois avoir des effets néfastes ; dans le cas de Margulis, c’est tout le contraire, puisque cela a sans doute été un facteur de décloisonnement thématique de sa pratique des mathématiques.

En complément de la Médaille Fields et du Prix Wolf, Margulis est lauréat de la Médaille de Collège de France. Il est aussi membre honorifique de l’American Academy of Arts and Sciences, membre du U.S. National Academy of Sciences, membre honorifique du Tata Institute of Fundamental Research, membre de l’European Academy of Sciences, membre de l’Institut Fields, lauréat du Prix Humboldt (Allemagne) et du Prix Lobachevski (Russie). Margulis est déja docteur Honoris Causa de l’Ecole Normale Supérieure à Paris et des universités de Bielefeld (Allemagne) et de York (Angleterre).

Publié le 10 juin 2013 Mis à jour le 4 décembre 2015