Projet


Un herbier virtuel pour amener les collections du Prince Bonaparte à l’âge digital

La numérisation de l'herbier est un enjeu majeur pour sa valorisation, et celle des millions de plantes qu'il abrite. Ces plantes séchées représentent une immense mémoire des campagnes d'observations de la flore, réalisées par des scientifiques des siècles passés.

L’Herbier de l’Université Claude Bernard Lyon 1 (FR CERESE) est l’un des plus grands herbiers au monde. Il abrite des millions de plantes à fleurs, fougères, champignons, mousses et algues du monde entier. Ces plantes séchées représentent une immense mémoire des campagnes d'observations de la flore, réalisées par des scientifiques des siècles passés. Mais cet inépuisable réservoir d’informations reste sous-exploité. C’est pourquoi, la numérisation de notre herbier est devenue un enjeu majeur pour sa valorisation par l’ouverture des collections qu’elle permet et par l’accès direct aux spécimens qu’elle offre à tous.

Numérisation de la collection du Prince Bonaparte

Grace au réseau des herbiers de France nos collections vont bientôt profiter d’un banc de numérisation industriel de 12 m de long de la société hollandaise Picturae, qui, installé dans nos locaux, digitalisera dès Septembre 2017 une partie de notre collection emblématique : celle du Prince Roland Bonaparte !


Cette numérisation est prise en charge financièrement par le programme
d'infrastructure d'avenir e-ReColNat pour "la prestation de numérisation de collections scientifiques et patrimoniales françaises d'herbiers » (ANR) à hauteur de 500000 euros (https://www.recolnat.org/fr/).

Contacts :

https://www.facebook.com/CeReSE.UCBL/
https://twitter.com/herbierly
https://www.instagram.com/cereselyon1/
Publié le 16 juin 2017 Mis à jour le 23 juin 2017