Master Electronique, énergie électrique, automatique



Responsable : RAZIK HUBERT (Hubert.razik@univ-lyon1.fr)

Contact scolarité : Scolarité du département GEP - Faculté des Sciences et Technologies (scolarite.gep@univ-lyon1.fr)
04 72 43 16 78


Description de la formation :

Le master STS mention EEEA (Electronique, Energie Electrique, Automatique) regroupe 3 disciplines. Le haut niveau scientifique et l’audience de cette mention est le résultat de plusieurs décennies d’expériences et d’évolution des Sciences Pour l’Ingénieur au sein de l’Université Claude Bernard - Lyon 1. Quatre Laboratoires de Recherche d’audience internationale (AMPERE, CREATIS, INL, LAGEP) fournissent l’essentiel des enseignants de ce master en plus de professionnels du secteur économique.

Ce master vise un haut niveau de qualification aux standards internationaux les plus exigeants et couvre les champs de la modélisation, de l’analyse et de la commande des rentsystèmes électriques et industriels. Elle vise à acquérir et maîtriser les outils et les méthodes de conception et d’utilisation des systèmes ou  des sous-systèmes industriels intégrant les nouvelles technologies. Les débouchés concernent tous les secteurs industriels mais aussi l’enseignement et la recherche.

Ce master STS mention EEEA comporte 2 années d’études correspondant aux niveaux respectifs M1 et M2.

Cette mention est composée d’un semestre 1 commun à tous les étudiants. Des UE permettent ensuite l’ouverture vers les domaines de compétences : l’électronique, l’énergie électrique et l’automatique. Les étudiants feront l’acquisition de compétences linguistiques en anglais à raison de 3 ECTS en M1, et de compétences pré-professionnelles via le catalogue des UE TrIP (Transversales Insertion Professionnelle) pour 3 ECTS.
Le M2 est mis en oeuvre par plusieurs établissements (Lyon1, ECL). La formation en langue étrangère se poursuit en M2 par 3 ECTS dans le but d’amener le futur professionnel à la validation d’une certification en langue.

Pour couvrir son large champ disciplinaire, le niveau M2 est organisé en 6 parcours dont 2 proposent une formation par Alternance.

 

Les intitulés de ces parcours sont :

- Génie Electrique (GE)

- Etude et Gestion de l'Energie - Réseaux Interconnecté Européen (EGERIE Haute Tension)
- Electronique, Informatique, et Instrumentation embarquées ([EI]²)
- Electronique et Systèmes Embarqués (ESE)
- Génie des Systèmes Automatisés (GSA)
- Composants passifs intégrés (parcours international Afrique Francophone)

 

Notons que deux parcours sont proposés en formation en alternance et s’appuient sur un socle commun (M1 au complet du domaine et mutualisation de nombreuses UE de M2). Il s'agit des parcours :
- Electronique, Informatique, et Instrumentation embarquée ([EI]2),
- Etude et Gestion de l'Energie - Réseau Interconnecté Européen (EGERIE Haute Tension).

Les compétences, communes à l'ensemble des parcours, sont techniques et scientifiques  et s’étendent des composants aux systèmes dans les domaines de l’EEEA :
• Concevoir, dimensionner, optimiser et/ou utiliser des composants/systèmes électriques/électromagnétiques, savoir modéliser et analyser un système, concevoir un système, savoir optimiser un système par conception ou contrôle, savoir synthétiser un contrôleur, maîtriser des outils et méthodes, aussi bien formels que numériques, pour la conception de systèmes.
• Savoir associer ces composants et/ou systèmes. Comprendre et maîtriser les différents phénomènes et leur impact sur les performances des systèmes. Maîtriser leur fonctionnement et leur commande. Maîtriser l’efficacité énergétique. Connaître et limiter leurs interactions mutuelles et avec l’environnement. Savoir appliquer ces connaissances à des applications très diverses dans une large gamme de puissances, tensions, fréquences, courants (du micro au Giga !).

 




Poursuites d'études et débouchés :

 Débouchés en milieu industriel

Les domaines industriels concernent les grandes industries électriques, les concepteurs de composants et de circuits électronique, l’aéronautique, l’aérospatiale, les transports terrestre et maritime, l’industrie automobile, la domotique, la robotique, le chauffage par induction, l’éclairage…et d’une manière générale les ensembliers de systèmes électriques et d’Electronique. Il faut aussi noter avec force les métiers de l’automatique- productique.

Débouchés en recherche

L’obtention du Master STS mention EEEA peut naturellement conduire l’étudiant à préparer une thèse de doctorat. Dans le contexte Lyonnais, les laboratoires d’appui offrent en moyenne de 50 places par an. Les diplômés d’un doctorat trouvent des débouchés en :
-          Recherche publique : Enseignement supérieur, les instituts de recherche comme le CNRS, le CEA, l’INSERM, l’INRA, l’INRIA, l’IFREMER, l’INRET …
-          Recherche-développement : centres de recherche et de développement des industries électriques et micro-électroniques, secteurs bio-médical (instrumentation et logiciel), contrôle et vision industrielle, transports, industries chimiques et de transformation en nombre important dans la région Rhône-Alpes.




Effectifs des années antérieures :

Données officielles issus de l'UCBL1

2016/2017 149 étudiants répartis comme suit :
M1 (3 spécialités de la mention confondues) : 59 étudiants

M2 EI2 : 26 étudiants

M2 GE : 31 étudiants

M2 GSA : 24 étudiants

M2 ESE : 9 étudiants

2015/2016
M1 (3 spécialités confondus) :  81 étudiants

M2 EI2 : 19 étudiants

M2 GE : 18 étudiants

M2 GSA : 40 étudiants

 




Liste des Parcours :


Electronique et systèmes embarqués

Electronique, informatique et instrumentation embarquées

Etude et gestion de l'énergie - Réseaux interconnectés européens

Génie des systèmes automatisés

Génie électrique