Unité Mixte de Recherche 5668


Laboratoire de l'Informatique du Parallélisme (LIP)

Sciences et technologies de l'information et de la communication

Adresse :
Ecole Normale Supérieure
46 Allée d'Italie
69364 Lyon Cedex 07
Tél :
33 (0)4 72 72 80 37
Fax :
33 (0)4 72 72 88 06
Sur Internet :
http://www.ens-lyon.fr/LIP/
Rattachement(s) :
Faculté des Sciences et Technologies

Tutelle :

CNRS, ENS Lyon, INRIA, Université Claude Bernard Lyon 1

Organisation


Axe(s) de recherche

Le projet du LIP s'inscrit dans l'étude du monde numérique futur et de ses fondements théoriques, pour inventer de nouveaux concepts informatiques et anticiper leur répercussion sur les autres sciences. Un fil rouge est la chaîne de production informatique complète, de la théorie à la pratique, du langage à l’architecture. La spécificité du laboratoire est la mixité et la collaboration entre l’informatique fondamentale et les aspects de mise en œuvre pratique de l’informatique. Ce continuum est une source majeure d'invention. La machine (ordinateur, infrastructure) est le centre de nos études, elle est abordée aussi bien en tant qu’entité abstraite que comme objet  physique. Nos ouvertures, riches vers les mathématiques, vont en outre vers le calcul haute performance, la simulation et le calcul numérique, les sciences des réseaux, le traitement du signal, la micro-électronique, les industries de communication et de semi-conducteurs.

Les chercheurs du LIP ont pour socle commun l’algorithmique et l’utilisation efficace des ressources. Les recherches s'organisent selon deux axes complémentaires et transverses :
  • Défis des futures architectures de calcul et de communication : conception, utilisation et adéquation aux contraintes et besoins des applications.
  • Modèles et méthodes en informatique mathématique : aspects fondamentaux, complexité, et contribution à l'algorithmique, au développement logiciel et matériel innovant et aux avancées technologiques.
Les recherches concernent des modèles, des algorithmes et des développements logiciels/matériels dans l'optique d'optimiser la gestion des technologies et ressources nu-mériques du futur, en particulier pour des applications de calcul mathématique et scienti-fique (critères de performance, de sûreté et sécurité, énergétiques, de qualité du calcul, etc.). Sous cet angle, les résultats marquants touchent à la compilation et l'optimisation de code dans le domaine de l'embarqué, à l'ordonnancement, aux algorithmes et aux architectures logicielles en HPC, à l'arithmétique des ordinateurs, aux réseaux de télécommunication, à l'algèbre linéaire et au traitement du signal. Dans le domaine de l'informatique mathématique nos avancées phares se placent notamment en logique et preuve pour la modélisation des programmes informatiques, dans le domaine des réseaux euclidiens et de la cryptologie, en complexité, en combinatoire et algorithmique sur les structures discrètes et les graphes dynamiques, en calcul formel.

Les activités du laboratoire sont également tournés vers de nombreuses autres disciplines scientifiques avec de solides collaborations en calcul scientifique, sciences du vivant et sciences sociales.

Le LIP est associé aux labex MI-Lyon (mathématiques et informatique) et PRIMES (physique, radiobiologie, imagerie médicale et simulation), ainsi qu'à l'équipex FIT (internet du futur).

Les 120-130 membres scientifiques du laboratoire LIP ont des collaborations internationales sur tous les continents qui se traduisent par la cosignature d'articles avec des chercheurs de plus de 40 universités étrangères.

La production logicielle est très diversifiée, depuis les bibliothèques de calcul jusqu’aux logiciels et outils à large diffusion. Les chercheurs participent à de nombreux pro-jets nationaux et internationaux (Région, ANR, Ministère, CNRS, INRIA, Union Européenne, etc.). Ces programmes constituent la première source de financement. Le LIP est parte-naire des pôles de compétitivité Minalogic et System@tic et s’implique largement en valori-sation et transfert vers les industries de communication, de semi-conducteurs et de calculateurs (activités contractuelles avec Alcatel-Lucent, IBM, STMicroelectronics, etc.).

Depuis 2010, 5 start-ups ont été créées dans le domaine du numérique par des membres du LIP.