Plateformes pédagogiques

PLATEFORMES PÉDAGOGIQUES

A l'échéance de 4 campagnes de soutien à la modernisation pédagogique, le bilan financier et politique de la FST à la date du mois de septembre 2013 vous est présenté.


2009
2010
2011
2012
2013*
Bilan (K€) Bilan (%) % étudiant 2012-13
Biologie 200 315,1 131,7 142,9 64,6 854,4 30  32,8
 Chimie-Biochimie /  242,9  132,7 94,1 66,2 536,1 19  16,8
 G.E.P. /  153,8  80,6  72,4  51,5  358,5 13  7,2
 Informatique /  93,9  24,3  51,4
 38,5  208,1 7  10,5
 Mathématiques / 0  43,6  40  0  83,6 3  12
 Mécanique /  81,7  63  76,4  64,3  285,5 10  9,5
 Physique /  72,6  83,1  90,8  55,6  302,2 11  11,3
 Sc. de la Terre /  97,6  54,2  64,4  /  216,2  8  
 TOTAL  200
 1057  613,5  632,6  340,9  2845    

* Sur la base des reliquats du COM 2013, le financement de projets supplémentaires pourrait advenir et modifier légèrement la répartition des moyens entre les disciplines pour cette année.

Avant la création de la FST et du Plan Licence, les crédits dédiés à la modernisation pédagogique étaient obtenus chaque année en réponse à des "appels pour modernisation pédagogique" gérés par le CEVU. Le financement des actions sélectionnées provenait de l'établissement et de la région (SRES 2004-07).

A la création du Plan Licence (2007), une source de financement supplémentaire est devenue disponible, mais peu de plateformes pédagogiques en ont bénéficié cette année-là ; le contrat d'établissement et la région sont restés les sources principales de financement. Fin 2009, toutefois, le reliquat du Plan Licence (200K€) a été fléché sur le Département de Biologie sans qu'il y ait eu d'appel à la FST.

En 2010, le Contrat d'Objectifs et de Moyens (COM) a été créé à Lyon 1 (pris sur le contrat d'établissement) et s'est ajouté aux moyens attribués par la région, le Plan Licence et le contrat d'établissement. Pour permettre une politique pluri-annuelle et globale du soutien à la modernisation pédagogique, la FST a considéré l'ensemble de ces ressources en parallèle et a confié à la Commission "Formation" le soin d'orchestrer les demandes de besoins dans tous les Départements. Les premiers appels à projets ont été lancés en juin et octobre 2010, le premier en lien uniquement avec le Plan Licence. A cette occasion, les moyens attribués au Département de Biologie en 2009 ont été intégrés dans le travail effectué par cette Commission. Tous les projets n'ont pas tous pu être financés et une action de modernisation pédagogique a été inscrite dans le COM 2010 (250K€) et validée par le Conseil de la FST.

De 2011 à 2013 inclus, le Conseil de la FST a largement suivi les propositions de la Commission "Formation" et a enregistré l'historique des actions menées (voir tableau). La politique de répartition a essentiellement consisté en une distribution équitable des moyens en nombre de projets par Département et en une prise en compte des besoins exprimés. Le montant associé aux projets n'a pas représenté un critère majeur car il était très variable et ne reflétait pas la priorité des Départements.

Au bilan, un soutien a été porté à la création de nouvelles salles, au renouvellement de matériel vétuste, à la mise en sécurité de plateformes de TP et enfin à l'équipement pédagogique, notamment pour les Départements de Biologie et de Chimie-Biochimie au sein desquels le nombre d'étudiants et le nombre de TP sont les plus importants.
 

  • Département de Biologie - Ce Département est celui qui a exprimé les plus gros besoins en matériel pédagogique, en lien avec la formation d'un très grand nombre d'étudiants, dans des disciplines nécessitant des besoins spécifiques et animées par plusieurs équipes pédagogiques. Par ailleurs, l'état de vétusté de plusieurs salles d'enseignement a été enregistré et la rénovation de l'une d'entre elles ainsi que l'agrandissement d'une autre ont été soutenues.

  • Département de Chimie-Biochimie - Le Département de Chimie-Biochimie, deuxième en taille derrière la Biologie, et caractérisé lui aussi par plusieurs spécificités et équipes pédagogiques, a aussi déposé de nombreux projets.

  • Département de Génie Electrique et des Procédés - Le 3ème Département ayant déposé de nombreux projets, concernant là aussi plusieurs équipes pédagogiques, est celui de GEP. Ces projets ont concerné plusieurs équipes pédagogiques, mais aussi la mise en sécurité de locaux d'enseignement très vétustes.

  • Département d'Informatique - En raison de ressources propres permettant le renouvellement des salles de TP, ce Département n'a pas exprimé de gros besoins.

  • Département de Mathématiques - La spécificité de l'enseignement des Mathématiques a conduit ce Département à déposer peu de projet de modernisation. Toutefois, la rénovation et l'équipement de deux salles du sous-sol du bâtiment Braconnier ont été financés, et ceci a permis la mise à disposition des étudiants des toutes premières salles de TP du Département.

  • Département de Mécanique - En raison d'un besoin croissant de rapatriement dans le bâtiment Oméga d'enseignements de TP jusque-là organisés dans les locaux de l'EPUL, les fortes demandes de ce Département ont concerné l'aménagement de salles de TP.

  • Département de Physique - Les salles de TP des formations de Physique ayant été refaites peu avant la création de la FST, peu de besoin a été exprimé à cet endroit. Toutefois un projet de mise en sécurité/conformité de deux salles a été financé. Les autres projets déposés par ce Département ont concerné du matériel pédagogique.

  • Département des Sciences de la Terre - Les besoins exprimés par ce Département ont été assez importants, et ont concerné à la fois l'équipement et la rénovation de locaux. En 2013, ce Département a été rattaché à la Composante OSU de l'université.


Publié le 24 septembre 2014 Mis à jour le 16 décembre 2014